lundi 27 décembre 2010

La Russie a besoin de l’intelligence économique

Pendant sont discours prononcé le 18/12/2010 devant le pays, le ministre russe Poutine a donné des ordres aux renseignements extérieurs de son pays pour contribuer à la modernisation économique de la Russie par le biais du "vols l’information" ni plus ni  moins en terme voilé sous l'apparence de l'intelligence économique.

Ancien du KGB, Poutine qui est resté fidèle à ses idées : il n’y aura de Russie puissante, prospère et riche qu’avec l’aide de services de renseignements performants ! Est ce que les entreprises Russe sont-elles incapable de faire de l'inteligence economique proprement sans l'aide de l'etat et qu'il faille demandé au KGB ? Mystère .... Au moins la couleur est annoncé, ce sont les services de renseignement qui feront le travaille pour le pays.

Mais il précise sa pensée et pas simplement pour la forme : cela ne signifie pas « qu’il faut enfreindre les lois des autres pays, les services de renseignements de beaucoup de pays travaillant de manière significative avec des sources légales. »
Poutine parle bien d’intelligence économique et non d’espionnage comme plusieurs médias l’ont interprété. Et c’est entre autres pour cela qu’il en parle publiquement. Ils a choisi ainsi de donné une jolie apparence a sont discours pour qui pourrait etre interpreté autrement.

Ce qui accentue la tonalité de ce discours c’est le timing et la publicité. Il intervient quelques jours après l’attribution inattendue de l’organisation de la coupe du monde 2018 à la Russie par la FIFA. Et il est diffusé à la télévision nationale : « Il y a différentes sphères d’activité pour le renseignement, rappelle le premier ministre russe: le renseignement technico-scientifique et le renseignement politique. C’est pourquoi, alors que nous avons des objectifs de modernisation économique, l’aide des services spéciaux n’est pas de trop.» Qui pourrait en dire autrement dont c'est le métier de volé comme les chinois ?

Cette sortie de Poutine rappelle que dans un jeux marqué par les nombreuse informations économiques et scientifiques ouverte, qu'il n’est pas nécessaire de réinventer la roue pour moderniser l’économie d’un pays doté de volonté politique.
Dans le cas de la Russie, conclut l’ex du KGB, « il faut trouver des projets prometteurs et bien orienter les secteurs de l’économie. » Quel évidence !

Analyse personnel: Ce double discours ne surprend guère dans le fond car la Russie est une des championne dans l'espionnage économique. C’est dans la forme que réside la force de sa tonalité, ont ne parle plus clairement mais ont parle en terme voilé.  Tout le monde est prévenu, la Russie intensifiera c'est effort pour l’acquisition de l'information aux détriments des entreprises et des états. Vive la grande Russie de l'époque communiste et soviétique