lundi 22 juillet 2013

Entreprise publique en Tunisie

STIP: 130 millions de dinars de perte pour l'entreprise publique au total


Le ministre de l'industrie Jomaa visite l'usine de la STIP qu'il finance avec le budget de l'état 


Ont parle encore de la STIP (Société tunisienne des industries pneumatiques) , il est cet fois ci question d'une entreprise publique qui beneficie du monopole de la vente de pneu sur certaine reference de dimension en Tunisie.

L'entreprise connait de graves problèmes car elle ne fonctionne que a 50 % de c'est capacité de production aujourd'hui. Les ventes de la Société tunisienne des industries pneumatiques (STIP) ont régressé aussi bien sur le marché local (Tunisie) et international..


Le marché en Tunisie est tenu par des commerçant illégaux et des bandits


Le commerce de la contrebande et la vente parallèle des pneus figure parmi les principales entraves à l'activité de la société. Les frontières ne sont plus surveillé en Tunisie depuis la révolution, la corruption de la douane tunisienne coute des milliards aux budgets de l'etat, la corruption au sein de la police n'est pas un sujet de préoccupation pour le gouvernement et la justice n'est toujours pas réformé et puis ont a aussi le probleme des acteurs du controle des commerces qui sont tout autant corrompus que responsable. En combinant c'est 4 la, vous obtenez l'anarchie sur le marché. Ce qui laisse un boulevard aux bandits et autre contrebandier pour importé a travers les frontières tunisienne leurs pneus a l'étranger pour les vendre en Tunisie en toute légalité vu que tout le monde s'enfou. Et puis il y aussi Le problème du commerce parallèle qui fait que le pneu STIP est exporté hors taxes est réimporté hors taxe et racheté par le client tunisien à un prix inférieur à celui facturé par la STIP ...

L'état vas t-il dressé et prendre des mesures pour mettre fin a l'anarchie du marché du pneu en Tunisie ? Personnellement je le pense pas, il n'a ni les ressources humaines et ni les capacité de le faire. Car le seul responsable de la perte de compétitivité de l'entreprise, c'est l'etat, ce meme état qui verse des cheques en blanc années apres années sur le budget de l'etat pour épongé un déficit qui gonfle a vu d'oeil mois apres mois.

Depuis 2010 l'Etat possede 51 à 59% des titres, le restant a été vendu a des investisseur privé, ainsi 30% appartient a des privés étrangers et 18,41% sous forme d'autres participations privées.
Au vu des resultats financier aujourd'hui ont peut dire que l'état a fait une tres bonnes affaires en fourguant une entreprises déficitaires et qui rapporte pas un rond au pays depuis des années. Au final c'est encore une bombe a retardement qui va encore couté plus chere a la collectivité dans le future ....

commerce parallele de pneu
Un commercant vend a Jemmal des Pneau importé de l'etranger sans facture d'achat et ni de vente sur la voie publique. Photo prise en juin 2013