mardi 23 juillet 2013

Business is business entre les islamistes et Microsoft en Tunisie

Informatique: Un gros contrat en dollars pour Microsoft 


Steve Ballmer et le dictateur Ben ali
A l'epoque, Microsoft (Steve Balmer, PDG microsoft) signait avec le gouvernement un contrat cadre pour surveillé les citoyens tunisien en ligne. Le deal était de payer les licences plus cher en échange de certificats contrefaits. Aujourd'hui les islamistes ont la mémoire courte et aurait put changer les choses pour développé et modernisé les logiciels en fessant appel aux ingenieurs informatique pour installé les logiciel libre dans les parcs informatique de l'administration publique en Tunisie, au lieu de ca les islamistes d'Ennahda prefere continué a payer pour être dépendant de Microsoft.

En Tunisie, ont forme des ingenieurs informatique dans les université, ont nous parle du secteur et de sa place au pays. Mais dans les faits il en n'est rien en terme de valeur ajouté pour le pays, tout cela ne profite pas au pays quand ont fait appel aux etrangers, alors que ont peut le faire nous meme en creant des emplois.
Partout en Europe et ailleurs dans le monde ont fait appel aux logiciels libre pour les administrations publique et la police. C'est logiciel sont gratuit pour tous et sont développé par des contributeur benevole dans le monde entier. Voila que maintenant notre gouvernement islamiste d'Ennahda annonce tout de go qu'elle va signé un contrat qui sera payé en dollars avec microsoft pour mettre les logiciel a jours de l'administration publique et par l'occasion de signé de nouvelle licence auprès de Microsoft.
Le tout sera évidemment payer en dollars alors que l'entreprise existe en Tunisie, celle ci exigera des pepettes manu militari comme par le passé ...

A cet effet une réunion ministérielles sait tenue fin juin au palais du gouvernement à la Kasbah, la discussion a eu pour theme de signé un partenariat global avec Microsoft. Sous le terme de partenariat global ont peut imaginé que l'etat va payer aussi pour du materiel auprès Microsoft .... Et évidemment le tout sans appel d'offre, alors que la concurrence existe !

Grâce à ce partenariat global, les programmes en informatiques seront payant pour l'administration publique tunisienne. Le ministères de l'Education, de l'Enseignement supérieur, de la Formation professionnelle et de l'Emploi, tous c'est logiciel seront fournis par Microsoft, ainsi que des logiciels à même de développer le secteur des TIC en Tunisie. Alors que ont sait tous que en Tunisie la contrefaçon de logiciel sont roi et que les tribunaux ferme les yeux sur le sujet ... Ont peut se demandé pourquoi payer quelque chose, alors que le pays entier a fait du piratage sont leitmotiv ....

Business is business


Depuis le 14 janvier, Microsoft a obtenu plusieurs fois l’informatisation de plusieurs structures nées après la révolution en Tunisie, et il serait d’une naïveté stupéfiante de s’imaginer que Microsoft soit devenue du jour au lendemain honnête et philanthrope. Par le passé ont a déjà constaté une surévaluation du prix des licences vendues au gouvernement Tunisien. Quand aux gouvernement il ignore a quel sauce il va devoir banquer pour Microsoft aujourd'hui.
En tout cas si quelqu'un au parlement pouvait publier le contrat et le protocole d'accord entre Microsoft et l'état tunisien, tout le monde crierais aux scandales encore une fois. Donc pas sur que les islamistes incompétent d'Ennhada face preuve d'honnêteté vis a vis du peuple et du parlement ...